Publications > Actualité > Madame la Ministre reçoit le Syndicat National ...

Madame la Ministre reçoit le Syndicat National des Magistrats FO

FO Magistrats 1 septembre 2017

Madame la Ministre reçoit le Syndicat National des Magistrats FO  - Syndicat National des Magistrats FO

Après une période estivale très active pour notre syndicat compte tenu des textes majeurs en cours d'élaboration, FO Magistrats a rencontré la Ministre de la justice dès son premier jour de rentrée. 

Une entrevue fort attendue à laquelle a participé sa directrice adjointe du cabinet qui s'est déclinée autour d'axes prioritaires pour le ministère de la justice et nos collègues magistrats. 

En liminaire, nous avons souligné l'antériorité de notre culture syndicale à la faveur de l'affirmation de notre différence : être le premier et le seul syndicat confédéré représentatif de la magistrature. Nous avons été honoré de la connaissance fine de Madame BELLOUBET de notre syndicat, dès son parcours universitaire. 

Lors de ce long entretien, peu de place aux tergiversations, notre ministre était dans l'attente de propositions concrètes sur des sujets conjointement identifiés, et pour lesquels nous avons pu présenter utilement nos réflexions et notre expertise. 

De nombreuses thématiques ont ainsi été abordées, au cours desquelles à l'appui de son intérêt pour nos développements, nous avons évoqué nos préoccupations, nos suggestions méthodologiques, nos objectifs et nos propositions de calendrier.

Dans une dynamique d'échange et d'écoute réciproque, nous avons rappelé notre détermination à poursuivre notre rôle d'acteur reconnu et apprécié sur des thèmes comme :

  • la loi sur la moralisation de la vie publique qui est en deçà de nos attentes sur la lutte contre la corruption, la protection des lanceurs d'alerte et la levée du verrou de Bercy;
  • le projet de loi sur le renforcement de la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme qui en l'état, nous ne semble pas adapté à la lutte contre les nouvelles menaces;
  • le projet de réforme constitutionnelle, et notamment celle du CSM et du scrutin des élections professionnelles; 
  • la simplification des procédures civiles et pénales;
  • l'éventuelle réforme de la carte judiciaire et la justice de proximité.

Nous avons indiqué notre ligne directrice sur nos propositions de plans d'actions : agir en transversal avec tous les acteurs de la chaîne pénale et de la sécurité, identifier les points d'achoppement et les bonnes pratiques, développer une culture commune d'évaluation avant d'engager toute nouvelle réforme. FO Magistrats réclame depuis plusieurs années, une méthode pour réformer en profondeur dont le préalable serait des états généraux de la justice et de la sécurité.

A l'appui de nos arguments, nous avons déploré que notre ministère accuse le record d'application des réformes depuis des décennies. Et pourtant, un tel train de réformes ne semble satisfaire ni les justiciables, ni les auxiliaires de justice, et encore moins les magistrats. Aussi est il grand temps de changer de méthode et d'oser rompre avec les anciens schémas et la règle de l'antépénultième réforme : FO Magistrats a reçu le compliment d'être disruptif. 

Nous avons également souligné l'urgence d'agir concrètement sur la situation des magistrats en grande souffrance et démotivés. La ministre nous a assuré de son engagement et de son écoute.

Aussi, avons-nous fait valoir un certain nombre de priorités vous concernant :

  • une véritable gestion des ressources humaines et notamment sur la carrière des femmes, l'assouplissement de l'exigence de mobilité ainsi que la situation des collègues exerçant en outre-mer; 
  • le souhait d'une publication des postes disponibles afin de cesser de nous imposer une postulation "à l'aveugle";
  • une prise en compte humaine et efficace de la souffrance au travail; 
  • la non application de la circulaire LEBRANCHU;
  • une désaffection pour certaines fonctions et une perte de sens de nos missions.

FO Magistrats ne sera pas le syndicat de la consultation formelle. Il est d'ores et déjà invité à contribuer à l'action concrète par des propositions réalistes et étayées.  

Cette rencontre avec la ministre a été riche de perspectives à très court terme pour notre organisation syndicale.